top of page

Du point de vue du métier, la pierre "brute"

[Extrait d'un article à venir sur le symbolisme maçonnique]


Du point de vue du métier, la pierre "brute" n’est pas un bloc informe comme on le voit dans presque toutes les loges aujourd’hui : c’est en réalité un bloc déjà dégrossi, le plus souvent en carrière, dont il restera au tailleur de pierre à dresser impeccablement les arêtes et les faces — avec compas, règle et équerre pour tracer et vérifier, puis maillet, ciseau et marteau taillant pour tailler.


Il s’agit d’enlever une quantité relativement faible de matière afin de produire, dans un délai et à un coût raisonnables, un cube parfait ou, plus généralement, en deçà du symbolisme, un parallélépipède aux dimensions requises.


Au demeurant, la franc-maçonnerie britannique le montre sur ses diplômes avec une parfaite précision graphique : la pierre brute est d’une dimension légèrement supérieure à celle de la pierre cubique…


@ Jean-Michel Mathonière

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page