LE CLR COMMUNIQUE || CLR - Comité Laïcité République

Atualizado: 1 de Out de 2020

LE CLR COMMUNIQUE|| CLR - Comité Laïcité République


Le 2 septembre a commencé le procès des complices des « assassins de Charlie », de Montrouge et de l’Hypercacher. Ils n’ont pas réussi à tuer l’hebdomadaire satirique, mais ce sont bien des êtres humains que, les 7, 8 et 9 janvier 2015, ces islamistes fanatiques ont froidement massacrés. Des hommes, des femmes, morts parce qu’ils représentaient l’irrévérence et la liberté d’expression, qu’ils assuraient l’ordre public ou qu’ils étaient juifs, face aux porteurs d’une idéologie politico-religieuse qui hait la liberté, la démocratie et les juifs.


Cinq ans déjà que nos amis de Charlie ont disparu. Le Comité Laïcité République avait eu le plaisir et l’honneur de voir Charb présider en 2012 le jury des Prix de la Laïcité du CLR, signe d’une longue fraternité. Son discours restera pour toujours dans nos mémoires, lui qui disait : « J’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent ». Chaque année, depuis 2015, lors de la cérémonie de remise des prix, le CLR rend hommage à Charb et à ses compagnons assassinés. Si les meurtriers fanatiques ont choisi de mourir sous les balles de la police, le procès qui commence permettra sans doute d’infliger les peines qu’ils méritent aux complices sous les verrous ou en fuite et de comprendre les circuits et les connivences qui ont rendu possible le massacre.


Mais plus encore que cette analyse a posteriori et cette commémoration, ce procès doit nous rappeler que la liberté de conscience, la liberté d’expression, la liberté de la presse, sont de fragiles trésors. Et que nous devons rester d’une absolue vigilance lorsqu’ils sont attaqués. Depuis « Charlie », qui oserait encore critiquer vertement les religions, et en particulier l’islam ? Ceux qui invitent au respect des religions jusqu’à condamner le blasphème, sont des complices, malgré eux, des assassins de Charlie. Nous n’en serons pas.


Cette année encore, le 5 novembre, à l’Hôtel de Ville de Paris lors de la remise des Prix de la Laïcité, nous donnerons la parole à Charlie Hebdo, pour dire notre peine, notre solidarité, mais aussi notre volonté inébranlable de porter haut les couleurs de la liberté, de l’humour, de la joie de vivre et du courage.


Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Bernard Maris, Elsa Cayat, Mustapha Ourad, Michel Renaud, Frédéric Boisseau, Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Clarissa Jean-Philippe, Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab, François-Michel Saada, vous êtes des nôtres. C’est pour vous que nous continuons à combattre.


Jean-Pierre Sakoun, Président


(imagem: Museu da Maçonaria em Portugal) (ano de 2019)

#Communique #République