top of page

La Foi et la Concorde

J'ai déjà évoqué ici, il y a presque deux ans, une source majeure du symbolisme antique et médiéval qui, il fallait s’y attendre, ne figure pas dans la playlist des grands Zinitiés des temps modernes : la Psychomachie (combat de l’âme) de Prudence, un poète chrétien né en 348 et mort après 405.


Cette épopée met en scène le combat entre les figures allégoriques des vices et des vertus. Il s’agit d’un texte ayant joui d’une popularité exceptionnelle au Moyen Âge et qui a eu, entre autres sources méconnues aujourd'hui, une influence considérable sur l’art, notamment sur les représentations allégoriques.


Ce qui est plus particulièrement important à retenir pour tous les amateurs de symbolisme constructif, réel et non fantasmé, c’est que toute la dernière partie de ce poème met en scène la construction du temple de la Sagesse qui sera le palais du Christ, en souvenir du temple de Salomon.


La Foi et la Concorde (la "Caritas" dans le texte de l'époque) tracent les plans de ce temple aux dimensions parfaites grâce, non pas à la trop fameuse corde à 13 nœuds ou à la soi-disant quine des bâtisseurs, des inventions zozotériques contemporaines dont se repaissent jusqu'à plus soif les grands Zinitiés, mais au roseau d'or, la mesure parfaite citée dans l'Apocalypse.


On les voit toutes les deux à l’œuvre sur ces dessins, l'un, en haut, provenant d'un manuscrit de la Psychomachie datant du dernier quart du Xe siècle ou du tout début du XIe, conservé par la British Library ( Cotton MS Cleopatra C VIII f° 34v), l'autre, en bas (déjà reproduit dans un de mes posts ici) d’un manuscrit datant de 1289 conservé par la Bibliothèque nationale de France (BnF, Latin 15158, f° 62r).


Sauf à considérer que cette histoire de corde à 13 nœuds et de quine est tellement ésotérique que les anciens auteurs ne pouvaient pas en parler sous peine d'avoir la gorge tranchée alors qu'ils traitent du symbolisme du Temple de Salomon, nous avons là de très beaux témoignages


1) de leur non-existence ;


2) de l'inculture des soi-disants grands initiés zozopératifs contemporains qui ignorent jusqu'à l'existence de cette source majeure pour les anciens dont pourtant ils se réclament.


BBB mes très chers ! À la soupe !


0 comentário

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page