top of page

Un Entretien avec le Grand Maître du Grand Orient de France

Dans cet entretien exclusif, Guillaume Trichard partagera ses premières impressions et sa vision pour le Grand Orient de France, une institution historique qui s'est engagée à défendre les principes républicains tels que la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité.


Découvrez comment le Grand Orient de France compte jouer le rôle de "sentinelle" dans ces temps troublés, surveillant et défendant ces valeurs fondamentales de la République.


Restez à l'écoute pour une conversation fascinante sur les responsabilités, les enjeux contemporains et la mission du Grand Orient de France dans notre société.


Vous ne voudrez pas manquer cette exploration en profondeur de l'univers maçonnique avec notre invité de prestige, Guillaume Trichard.


Une émission présentée par Fabrice Millon et Alexis Lacroix.


Bonjour Fabrice, bonjour Alexis, bonjour chers auditeurs et chères auditrices.


Nous sommes très heureux de vous retrouver pour une nouvelle saison, abordant divers aspects de la pensée contemporaine.


Aujourd'hui, nous avons une surprise à vous dévoiler.


En effet, nous avons l'honneur d'accueillir en studio le nouveau Grand Maître du Grand Orient de France, Guillaume Trichard.


Bonjour Guillaume, bonjour Alexis, nous sommes ravis de vous avoir ici à France Culture en ce dimanche matin.


Vous avez été élu très récemment, le 24 août dernier lors du Convent de l'île qui s'est réuni, et vous avez prêté serment dès le lendemain, le 25 août.


Tout d'abord, pouvez-vous nous faire part de vos premières impressions à la tête du Grand Orient de France, de ce nouveau mandat qui débute pour vous ?


Mes premières impressions sont marquées par un sentiment de responsabilité envers les enjeux contemporains de notre société.


Il s'agit d'une grande charge à assumer, tant du point de vue des défis sociétaux que de la gestion de la plus grande obédience maçonnique française, le Grand Orient de France, comptant près de 54 000 membres.


Il convient de souligner que le Grand Orient de France est la première obédience française, composée de 1400 loges réparties sur tout le territoire hexagonal, avec des loges d'étude, de recherche, de mission, des commissions nationales, et bien sûr, une communauté d'hommes et de femmes qui se consacrent à leur travail maçonnique depuis le mois de septembre, car le Convent marque le début de l'année maçonnique.


Effectivement, c'est un lourd fardeau.


Guillaume Trichard, vous avez pris vos fonctions il y a un peu plus d'un mois à la tête du Grand Orient de France, la plus grande obédience française.


Lors d'une de vos premières interventions médiatiques, notamment pour l'AFP, vous avez esquissé une partie de votre vision pour le Grand Orient et insisté sur le fait que l'obédience devrait jouer le rôle de "sentinelle".


Pourriez-vous préciser ce que signifie pour vous ce rôle de sentinelle et ce que vous souhaitez surveiller ou protéger ?


En effet, j'ai souligné que le Grand Orient de France devrait non seulement jouer le rôle traditionnel de vigie, mais aussi celui de sentinelle.


La distinction entre les deux termes est importante.


Une vigie surveille, tandis qu'une sentinelle, en plus de surveiller, prend une position défensive.


Aujourd'hui, plus que jamais, il est essentiel de défendre les principes républicains, à savoir la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité. Il convient de préciser que pour nous, la République est indivisible, laïque, démocratique et sociale, et nous nous engageons à défendre ces principes au sein de la société.


Je vous remercie pour ces précisions, Guillaume Trichard.


Le Grand Orient de France a toujours été considéré comme une vigie de la République, et vous semblez vouloir aller au-delà de ce rôle traditionnel.


Nous attendons avec intérêt de voir comment cette vision se concrétisera tout au long de votre mandat.


[...]



Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page