top of page

Entrevue avec Guillaume Trichard : Réparer la République et Résister aux Menaces (III)

Entrevue avec Guillaume Trichard, Grand Maître du Grand Orient de France : Réparer la République et Résister aux Menaces


Malheureusement, le constat est assez amer et donc il nous faut à la fois réparer la République, la réparer avec nos idées.


Nous ne sommes pas un parti politique, nous ne sommes pas une organisation syndicale, nous ne sommes pas une association de lobbying, nous sommes des penseurs, nous sommes, je dirais même des passeurs de lumière, héritiers du siècle des Lumières, et donc notre rôle, c'est ce que nous faisons déjà depuis près de 300 ans.


Nous réfléchissons dans nos loges à des propositions, à des solutions, un grand mot de la société, et donc c'est cela, réparer la République.


Et puis la défendre, c'est la défendre contre ceux qui souhaitent la mettre à terre.


Qui sont-ils, Guillaume Trichard ?


Ceux qui aujourd'hui voudraient abattre les principes républicains et souhaiteraient même mettre à terre le régime républicain, qui est un état d'esprit, mais qui est aussi, avant tout, un régime.


Évidemment, pour moi, c'est avant toute chose l'extrême droite, qui est aux portes du pouvoir, car on le voit à longueur de sondages.


Le parti des héritiers de la famille Le Pen, évidemment, est aux portes du pouvoir. Et d'ailleurs, c'est assez malheureux de constater qu'un parti d'extrême droite donne naissance à un autre parti d'extrême droite, et que ces deux partis ne se cannibalisent pas, mais s'additionnent.


Donc il y a un danger imminent pour la République, et il nous appartient de la défendre. Mais avant de la défendre, je crois qu'il nous faut la réparer, c'est-à-dire les francs-maçons sont des optimistes et sont des travailleurs. Ils ne sont pas résignés. L'inaccessible, l'accession de la présidente de la République par l'extrême droite, cet horizon 2027 qui est commenté par beaucoup de sondeurs et de commentateurs politiques, et cetera. On peut quand même arrêter cette catastrophe que serait l'accession du Rassemblement national à des responsabilités d'État.


Selon vous, si l'on répare la République, est-ce que cela signifie aussi que les francs-maçons et les francs-maçonnes ont une parole apportée dans la France dans sa diversité, dans les territoires, et à faire vivre très concrètement, hein, dans le tissu concret de leurs existences individuelles ?


Vous posez très bien la question, car chez Alexis, je crois qu'il y a évidemment le Grand Orient de France, mais sa force réside dans l'action des francs-maçons et des francs-maçonnes.


Pour le dire simplement, ce sont aux francs-maçons et aux francs-maçonnes d'agir au quotidien en dehors du temple, comme on aime le dire dans nos loges, et d'aller s'investir dans des associations, certains dans des partis politiques, d'autres dans des syndicats.


Mais ce qui est très important, ce qui est très très important, c'est qu'ils puissent partager leurs idées et leurs convictions. C'est cela qui est fondamental, et je crois que c'est la responsabilité qui leur incombe. Le Grand Orient de France, c'est le cours le plus intérieur de son histoire.


Il a fêté très récemment un anniversaire significatif. Dans son histoire, il a été, on va dire, au cours de la 3e République, le défenseur, la vigie, si l'on veut hein, pour reprendre vos termes, Guillaume Trichard, de la laïcité.


Aujourd'hui, la laïcité est attaquée de toutes parts, hein, par des revendications d'ordre communautaire et identitaire. La laïcité est assaillie de toutes parts, hein ?


Par des revendications d'ordre communautaire et identitaire. Vous savez, je crois, plutôt plaider en faveur de l'interdiction du voile intégral dans les établissements scolaires.


Maintenant, ce qu'il faut passer à la vitesse supérieure, c'est-à-dire faire adopter, comme dans les outre-mer, l'uniforme par les enfants des écoles et des collèges.


Alors il y a effectivement des pays, en tout cas des régions ou des départements hors hexagone dans lesquels ces vêtements sont portés. Je crois que les enfants ne sont pas des cobayes, et ils ne sont pas non plus des soldats.


Il faut que la République reste indivisible, laïque, démocratique, et sociale. C'est sur ces quatre qualificatifs que repose la République. Cela m'amène à un point crucial, la question de la laïcité. Nous vivons une époque où la laïcité est sérieusement remise en cause. Il est essentiel que nous protégions la laïcité, car c'est la base de notre République.


Le Grand Orient de France a un rôle essentiel à jouer dans la préservation de ces valeurs.


Nous devons être vigilants et agir pour garantir que les principes républicains, tels que la liberté, l'égalité, la fraternité, et la laïcité, soient préservés. La République doit rester forte, indivisible, laïque, démocratique, et sociale.


Nous devons défendre ces valeurs contre ceux qui souhaitent les détruire.


L'extrême droite est un danger imminent, et nous devons nous opposer à ses idéologies de haine, de nationalisme, et de division. Nous devons résister à ces forces qui menacent la cohésion de notre société et de notre nation.


Le Grand Orient de France prendra des mesures pour soutenir l'Arménie et les Arméniens dans le contexte de la situation au Haut-Karabakh. Nous lancerons un appel à la solidarité avec la Fondation du Grand Orient de France et nous nous occuperons des réfugiés.


Nous jouerons également un rôle actif aux côtés des obédiences maçonniques européennes pour promouvoir la paix et la compréhension entre les peuples.


La résistance, la préservation de la laïcité, la défense des principes républicains, ce sont les enjeux majeurs de notre action en 2024.


Nous devons résister aux démons du nationalisme, de la haine, du rejet de l'autre. Nous devons rappeler à tous que la France est une nation d'accueil et de protection. Nous avons un message universel à transmettre à l'Europe et au monde entier.


Je vous remercie beaucoup, Guillaume Richard, pour cette interview passionnante.


Merci, Alexis. Une excellente journée à vous. Je me tourne maintenant vers Fabrice Millon.


Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page