top of page

Robert Badinter, Pionnier de l'Abolition, S'éteint à 95 Ans : Hommages Mondiaux

Décès de Robert Badinter : La France Pleure le Pionnier de l'Abolition de la Peine de Mort


Robert Badinter, ancien ministre de la Justice et fervent défenseur de l'abolition de la peine de mort, s'est éteint dans la nuit du 8 au 9 février à l'âge de 95 ans. Sa disparition suscite des hommages à travers le monde.


L'ancien ministre de la Justice et président du Conseil constitutionnel français, Robert Badinter, est décédé dans la nuit du 8 au 9 février 2024 à l'âge de 95 ans, laissant derrière lui un héritage indélébile dans la lutte contre la peine de mort.


Robert Badinter, souvent qualifié de "père de l'abolition", a marqué l'histoire politique française en faisant adopter la loi abolissant la peine de mort en France en 1981, alors qu'il était Garde des Sceaux sous le premier mandat de François Mitterrand.


La nouvelle de sa mort a suscité des réactions émues à l'étranger.


En Suisse, Le Temps souligne son rôle dans la sauvegarde de Patrick Henry de la guillotine en 1977.


Le Soir, en Belgique, rend hommage à une "figure des années Mitterrand, brillant avocat".


En Allemagne, le magazine Stern salue "le héraut français de la lutte contre la peine de mort", tandis que le Times of Israel rappelle son engagement humaniste en faveur de la réinsertion des prisonniers.


En Italie, plusieurs journaux ont également rendu hommage à Robert Badinter, mettant en lumière son rôle dans la promotion de la "doctrine Mitterrand", accordant l'hospitalité aux anciens terroristes italiens d'extrême gauche.


L'abolitionniste chevronné, qui avait sauvé de nombreux accusés de la peine capitale, avait marqué les esprits en 1981 lors de son poignant discours à l'Assemblée nationale.


Cette victoire personnelle, comme rapporté par The Times en 1981, était le couronnement d'une carrière dédiée à la défense des droits humains.


Robert Badinter laisse derrière lui un héritage puissant, symbolisant un triomphe de la justice et de l'humanisme dans la société française et au-delà.


La France pleure la perte d'un homme qui a consacré sa vie à la lutte contre l'injustice.

Portrait de Robert Badinter, ancien ministre de la Justice et défenseur de l'abolition de la peine de mort, décédé à l'âge de 95 ans. Sa mémoire perdure dans la lutte pour les droits de l'homme.
Robert Badinter : Architecte de l'Abolition - In Memoriam

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page