top of page

Le Grand Orient de France clôture les célébrations de ses 250 ans d’existence à Maurice

Le-Grand-maitre-adjoint-du-Grand-Orient-de-France | Maurice


Le Grand Orient de France a conclu avec succès les festivités marquant ses 250 années d'existence à l'île Maurice.


Dans une interview exclusive, Jacques Hélary, Grand maître adjoint du Grand Orient de France, a partagé les raisons derrière ce choix emblématique et évoqué la vitalité de l'obédience maçonnique dans les îles-sœurs.


Interrogé sur la raison de la célébration des 250 ans du Grand Orient de France à Maurice, Jacques Hélary a expliqué que ce lieu historique était choisi pour souligner le dynamisme exceptionnel de la franc-maçonnerie, en particulier du Grand Orient de France, dans la région de l'océan Indien.


Rappelant l'histoire de Maurice et La Réunion qui formaient un ensemble durant la période coloniale française, il a mis en avant le patrimoine maçonnique bien enraciné dans ces îles-sœurs.


L'entretien a également permis de découvrir l'étendue de l'influence du Grand Orient de France dans la région. Actuellement, Maurice compte huit loges tandis que La Réunion en abrite 22, toutes affiliées au Grand Orient de France, ce qui reflète une présence maçonnique significative dans l'océan Indien.


En ce qui concerne le nombre de membres dans ces îles-sœurs, Jacques Hélary a indiqué que Maurice compte 400 frères et sœurs, tandis que La Réunion en compte 900.


Soulignant l'évolution de l'obédience maçonnique, il a rappelé que le Grand Orient de France, à l'origine réservé aux hommes, a ouvert ses loges aux femmes dès 2010, accueillant depuis lors environ 7 000 sœurs parmi ses 54 000 membres.


Abordant le processus d'initiation au sein du Grand Orient de France, Jacques Hélary a clarifié qu'il n'est en aucun cas nécessaire d'avoir un parent maçon pour être initié.


L'initiation peut se faire soit par le parrainage d'un membre de la loge, soit par une candidature spontanée adressée au Grand Orient de France. Cette candidature est ensuite transférée à la loge du lieu de résidence du demandeur.


Concernant l'intérêt des jeunes pour l'initiation maçonnique, Jacques Hélary a noté une baisse de l'âge d'entrée en franc-maçonnerie.


Il a également abordé le fantasme souvent associé à la franc-maçonnerie, où certains candidats cherchent la "protection" de leurs frères. Il a souligné que si la solidarité est une valeur importante dans la maçonnerie, elle s'arrête aux frontières des règles sociales et légales.


La franc-maçonnerie n'est pas un réseau secret, mais plutôt un lieu de réflexion et de partage de valeurs philosophiques.


Interrogé sur les cas de membres renvoyés pour violation des règles, Jacques Hélary a confirmé l'existence d'une chambre disciplinaire au sein du Grand Orient de France.


Cette chambre traite les problèmes de comportement, qu'ils soient liés à une loge, à la maçonnerie ou à la société en général. Tout membre condamné par la justice profane est soumis à cette chambre disciplinaire, qui examine chaque cas en fonction de sa culpabilité devant la justice républicaine.


Enfin, Jacques Hélary a évoqué la "fraternelle parlementaire" du Grand Orient de France, une entité favorisant les échanges entre francs-maçons de toutes obédiences, notamment au niveau national. Il a souligné que cette fraternelle vise à prévenir les perceptions négatives de réseaux secrets.


L'entretien a permis d'explorer l'histoire et la dynamique de la franc-maçonnerie dans l'océan Indien, mettant en lumière la riche présence du Grand Orient de France dans cette région du globe.


Une célébration marquante pour le Grand Orient de France, soulignant son engagement envers ses membres et sa contribution à la société dans les îles-sœurs et au-delà.


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page