top of page

Initiation au premier degré du rite écossais ancien et accepté : une transformation profonde

L'Initiation au Premier Degré du Rite Écossais Ancien et Accepté: Un Voyage de Transformation.


Plongez dans un processus de transformation profonde de l'être à travers l'initiation au premier degré du rite écossais ancien et accepté


"L'INITIATION AU PREMIER DEGRÉ DU RITE ÉCOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTÉ".


Livre que j'ai co-écrit avec Michel GERHART, ancien Grand Expert de la Grande Loge de France.


Il se présente sous forme de questions posées par un Frère Apprenti auquel nous apportons nos réponses.


Un extrait ci-dessous.

……..

L'initiation comme processus.


• Le Frère Apprenti : En quoi l’initiation est-elle un processus ?


• Alain Graesel : La cérémonie seule qui ne serait pas suivie d’un engagement à progresser au sein de la Loge ne suffit pas pour être initié et personnellement, je suis en désaccord avec l’idée que la cérémonie seule ferait un initié, ce que l’on entend parfois.


Et l’initiation est aussi un processus de transformation, d’évolution progressive de l’être profond qui requiert de chacun un minimum d’effort pour l’accomplir.


Celui-ci consiste notamment à être régulièrement présent aux Tenues de sa Loge, à contribuer à sa vie interne et à son développement et non à y passer épisodiquement en simple consommateur de relations amicales.


La démarche initiatique ne doit pas être confondue avec la seule participation à des réunions conviviales même si celles-ci font évidemment partie du plaisir de nos rencontres.


On peut faire référence ici à la formule de l’anthropologue Mircea Eliade dans Initiation et Rites-Naissance mystiques où il écrit que : « Philosophiquement parlant, l’initiation équivaut à une mutation ontologique du régime existentiel.


À la fin de ses épreuves, le néophyte jouit d’une tout autre existence qu’avant l’initiation : il est devenu un autre. »


Mutation ontologique signifie ici, en référence à l’étymologie grecque, que c’est l’être humain en profondeur qui est concerné, ce que nous sommes fondamentalement dans notre dimension la plus personnelle, alors que le régime existentiel désigne ce que nous sommes socialement et professionnellement au quotidien, revêtus de nos vêtements culturels, de nos habitudes, de nos déterminismes et de nos conditionnements de toute nature.


Cette mutation concerne donc ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes, y compris de ce qui échappe à la vue de nos proches, voire à nous-mêmes, notre dimension la plus personnelle en quelque sorte …..

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page