top of page

Célébration d'une Royauté Virtuelle : L'Hommage du Souvenir Franco-Araucanien à Tourtoirac

La Fête Nationale d'un Royaume Virtuel : Tourtoirac Célèbre le Souvenir Franco-Araucanien.


Ce royaume virtuel s’apprête à célébrer sa fête nationale, samedi 19 août à Tourtoirac, avec Pierre de Carelmapu comme régent provisoire, alias Pierre Mollier, conservateur du musée de la Franc-Maçonnerie à Paris.


Dans le recoin insaisissable du temps, un royaume virtuel s'apprête à revêtir les habits de la célébration nationale. Le samedi 19 août, à Tourtoirac, les festivités du Souvenir Franco-Araucanien prennent vie, orchestrées par Pierre de Carelmapu, régent provisoire et conservateur du musée de la Franc-Maçonnerie à Paris, qui incarne temporairement le rôle de Pierre Mollier.


Une histoire qui se dessine entre les lignes de la réalité et de la fiction, un passé éphémère et virtuel, entre Dordogne et Patagonie, marqué par l'empreinte d'Antoine de Tounens, l'éphémère roi des peuples d'Araucanie et Patagonie entre 1860 et 1862, lui aussi descendant d'une loge maçonnique.


Une Histoire Abracadabrante qui se Refuse à S'éteindre


Telle une saga fantastique, cette histoire aurait pu sombrer dans l'oubli après l'agonie de Tounens en 1870. Revenant fatigué et malade de ses voyages chez les Mapuches, peuple premier de la Patagonie argentine et chilienne, il aurait pu disparaître dans les méandres de l'histoire.


Mais Orélie-Antoine Ier (1825-1878), ayant tracé les contours d'une Constitution, continue de vivre à travers cette royauté improbable, teintée de folklore et d'un brin de sourire.


En avril 2023, l'actualité du royaume virtuel s'animait d'une guerre de succession entre princes. Frédéric Ier destitué, Philippe II démissionnaire - le royaume virtuel voyait ses princes s'effacer, avec fracas, de la scène. Dans cet écheveau de titres, de noms et d'identités, un régent émergeait : Pierre de Carelmapu, choisi par Stanislas Ier, en exil à Chourgnac, berceau de Tounens.


Une Monarchie Virtuelle en Quête de Réalité


Pourtant, la démarche de Pierre de Carelmapu est loin d'être superficielle. À Tourtoirac, le samedi 19 août, il incarnera bien plus qu'un rôle fictif.


Une "administration transitoire", comme il le décrit, pour maintenir vivante l'histoire romanesque d'Antoine de Tounens, une histoire qui transcende les clichés et qui, bien qu'inscrite dans l'imaginaire, puise sa substance dans la réalité. Il défend une monarchie virtuelle qui se veut non pas une mascarade, mais un hommage à un passé poétique et humaniste.


Un Appel à la Mémoire et à l'Humanisme


Cette célébration, cette "commémoration mémorielle", résonnera dans les ruelles de Tourtoirac. C'est une invitation à se souvenir, à redécouvrir une histoire fascinante, une intrigue étonnante.


De l'église abbatiale à la visite du musée des Rois d'Araucanie, chaque étape de la journée est un hommage aux aventures d'Antoine de Tounens et à l'esprit humaniste qui le guidait.


La figure du régent résonne avec celle de Jean-François Gareyte, biographe de Tounens, qui confirme à travers les archives que cette histoire "n'a rien d'une mascarade".


Et tandis que les célébrations s'achèveront, l'histoire du royaume virtuel continuera de se tisser, entre fiction et réalité, en un hommage vibrant à un passé unique et captivant.


Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page