Buscar

SCdF: - Le sacré est en train de se diluer dans une croyance en une toute puissance sur ...

Au seuil de cette nouvelle année maçonnique il nous faut reprendre le chemin de nos Loges et Ateliers avec courage car le Chantier est en sérieux danger. C’est une évidence que d’affirmer que notre Monde ne va pas bien : il n’est qu’à écouter les dernières informations sur les tensions au Moyen-Orient pour se rendre compte qu’une folie hégémonique gagne toutes les sphères dirigeantes qu’elles soient politiques, économiques ou religieuses. Mais il semble que le pire soit sournoisement masqué par notre inconséquence à croire que tout est humainement maîtrisable. Il ne s’agit pas là de la prise de conscience de la dérive écologique dont les médias nous bassinent de poncifs, bien que cette dernière soit une nécessité, mais de quelque chose de plus profond, de plus fondamental lié à notre manière de vouloir être.


Le sacré est en train de se diluer dans une croyance en une toute puissance sur la matière qui le rejette au rayon des accessoires devenus inutiles.


Oser aujourd’hui parler d’Âme et d’Esprit, est devenu pour beaucoup de nos contemporains se ranger à l’idéologie religieuse, convaincus qu’ils sont que le monde spirituel n’est qu’un mirage offert aux faibles humains que nous sommes afin d’évacuer nos angoisses liées à notre finitude, à notre état de mortels. Ceux-là, plus particulièrement dans les pays dits « avancés », sous la poussée des sciences et techniques, viennent à croire qu’ils sont à l’égal de Dieu(x) : d’aucuns pensent possible d’acquérir l’immortalité, pour eux bientôt promise par la biotechnologie qui viendrait à bout de toutes les maladies ou défaillances corporelles, mais aussi l’omniscience que pourrait apporter l’intelligence artificielle, et ainsi se débarrassent-ils de toute référence à un démiurge dont les consignes de vie, jusque là colligées dans les livres sacrés, deviennent inutiles puisque tout acte qu’ils décideraient de leur libre arbitre n’engendrerait plus de conséquence, en bien ou en mal, dans une vie hors le monde matériel, qui de fait pour eux n’a pas d’existence.


Ces mondes (psychique, spirituel), en dehors de celui matériel, pourtant explorés depuis des siècles par des Sages de toutes tendances, étant décrétés irréels, les prêtres, rabbins, et tous autres docteurs de la Loi, dans peu de temps n’auront plus d’utilité pour expliquer les règles de vie puisque la seule Loi à suivre sera celle de la recherche et de l’accomplissement du plaisir individuel maximum : exit la souffrance physique, exit les contraintes liées à la famille, exit le sens de la Vie et son lot d’angoisses existentielles ... Connaissance, prospérité, bonheur, paix ne seront plus promis dans une vie éternelle après la mort, mais ici-maintenant avec l’assistance des nanotechnologies et de l’intelligence artificielle. Le règne d’une promesse de jouissance dominatrice est déjà commencé ...


Nous sommes uniques, alors à quoi bon réfléchir ; suivons nos désirs profonds. Rien ni personne ne doit nous forcer à vivre et à être ce que nous sommes pas. Certains humains se croient désormais sacrés en eux-mêmes car Dieu, création chimérique pour la majorité, n’existe plus. Mais il y a pire : demain se prépare à affirmer que c’est l’information qui est sacrée car c’est elle qui satisfait les besoins humains. Dieu, jusqu’au 18ème siècle a été au centre du Monde, puis ce fut le règne homocentrique jusqu’à la fin des 30 glorieuses.


Aujourd’hui l’homme est prêt dans un terme court à céder sa place qu’il voulait jusque là centrale, aux données numérisées tous azimuts et à leurs logiciels de traitement.

Vers quel Monde allons-nous ? Nous autres francs-maçons, notamment du Rite Écossais Ancien et Accepté, sommes quasiment les seuls à croire encore à une Grande Lumière qui nous anime, que l’effort à s’y fondre est notre Espérance, et que donc notre existence à un sens.

Nous estimons qu’Âme et Esprit sont deux « natures » inséparables du corps dans leur tri-partition : corps matériel, corps psychique, corps spirituel, qu’ils sont dans une permanence indépendante des modes de pensée et des sciences. Nous sommes en même temps, sur une autre dimension, Âme, complètement liée à notre façon d’être en humanité, et Esprit, c’est à dire « sacrés » par le dépôt immuable qui nous est donné, pour peu que nous sachions voir, et donc prononcer.

Fasse que dans nos Loges et Ateliers nous ayons à cœur de continuer à entretenir cette petite flamme spirituelle qui nous anime et qui fait que nous sommes frères en humanité plutôt que simples banques de données exploitées par des logiciels conçus pour nous dépasser en intelligence.


@Suprême Conseil de France



#SCdP #SCdF #Sacré #Croyance ||| Link SCdF