top of page

Le bijou de Loge ne saurait être considéré comme une vile médaille flattant la vanité du Maçon

Le bijou de Loge ne saurait être considéré comme une vile médaille flattant la vanité du Maçon.


Il reflète en priorité l’essence philosophique d’une Loge et parfois son histoire. Immuablement, il désigne le symbolisme ésotérique entre autres des nombres, des formes et des couleurs qui le composent.


Retour sur une brève signification du nombre.


«Tout l’Univers repose sur les nombres » : Pythagore, philosophe présocratique.


« Le nombre existe toujours dans le son, dans les dimensions, dans l’âme, dans la raison et jusque sur le plan divin » : Proclur, philosophe néoplatonicien.


D’où la primauté du nombre comme clef majeure du symbolisme, mais le nombre rationnel et essentiel, la proportion et l’essence.


L’humain a pris conscience du nombre ou de la multiplicité, avant d’en exprimer les modalités ; dans toutes les civilisations, le nombre a toujours précédé l’invention des lettres, de la logique, de la psychologie et même de la métaphysique.


L’homme primitif pense d’abord par images et symboles ; il réalise la notion de la quantité et de nombre, puis découvre la réalité concrète avant de s’élever à la notion de qualité, aux nuances, aux symboles plus abstraits ( astres, couleurs, états alchimiques ).


Le nombre est considéré comme symbole des réalités invisibles et divines.


D’ailleurs, la Bible précise une interprétation à la fois stable, profonde et claire du symbolisme universel du nombre.


Oui, seul le nombre aide à la fois à symboliser et à concrétiser la pensée abstraite, puis il élève à nouveau la pluralité concrète au niveau, devenu abstrait, de notion et de loi.


Il est doté des plus grands pouvoirs et des vertus les plus certaines.


Eclairage sur les nombres 1 à 7

  • Le nombre 1 ( le point ) est la représentation de l’unité ; il constitue la synthèse et le point de départ de tous les nombres

  • Le nombre 2 ( deux points ou une ligne ) correspond au premier nombre féminin, complémentaire au 1 et figurant la réflexion du 1 sur lui-même, la projection du créateur dans le plan astral

  • Le nombre 3 ( le triangle ) est la première créature résultant de l’union du 1 et du 2, la première figure fermée constituant un plan, la première trinité entièrement intellectuelle

  • Le nombre 4 ( le carré ), le premier chiffre du plan astral, a comme image symbolique la croix, signe du croisement astral de la ligne des solstices et de celle des équinoxes ; un triangle pointé au centre d’un point le représente comme reflet du plan intellectuel dans le plan astral

  • Le nombre 5 ( un carré avec un point au centre ou un triangle avec deux lignes ), seul nombre masculin du second plan, a comme forme personnelle l’étoile à cinq pointes, ou pentagramme, représentant en astral l’image de l’Homme, comme la croix représente l’image de Dieu

  • Le nombre 6 ( deux triangles entrelacés appelés Etoile de Salomon ou hexagramme ) termine le plan astral ; il représente l’image de la Nature, avec ses deux courants de forces évolutive et involutive

  • Le nombre 7 ( l’union du triangle et du carré constituant le principe de la pyramide ou les deux triangles entrelacés avec un point au centre ), premier masculin du plan matériel, caractérise l’influence divine dans le plan matériel, représenté dans le ciel par les sept plans astraux, les sept luminaires de l’Apocalypse, dont la forme géométrique est l’étoile à sept pointes, ou heptagramme, qui indique la position astrologique des astres dans le ciel et l’origine des jours de la semaine chez les peuples latins.

D. P.

Sources: ABC illustré d’occultisme ( Papus ), Origine mystique des arcanes et primauté des nombres ( Andrée Petibon ), La magie céleste ( Henri Corneille Agrippa )


0 comentário

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page